Accueil
Bienvenue à l'AMK

Bienvenue sur le site d'histoire de la profession

Vous trouverez ici le maximum d'information que nous avons pu mettre en ligne grâce au travail de bénévoles.Il reste encore beaucoup à faire . De nombreux documents reçu de nos confrères ne sont pas encore saisis et mis en ligne.Un musée est intemporel et lorsqu'il s'implantera physiquement il fera appel aux toutes dernières nouveautés en matière d'intelligence artificielle et de connectique permettant de voir de nombreux objets virtuellement en utilisant les pyramides holographiques  et les réseaux sociaux.En attendant la rénovation de notre site pour qu'il soit plus ergonomique découvrez le . Entrez dans ce qui fait notre identité.

Editorial

L'AMK/Physiomuseum c'est:

  • une bibliothèque reelle, avec plus de 6700 ouvrages à découvrir sur place ou à consulter sous forme de prêt et bientôt directement par internet.
  • une biographie des grandes personnalités qui ont permis à la profession de kinésithérapeute, d’évoluer
  • une revue des matériels anciens utilisés par  vos prédécesseurs
  • une rubrique en construction concernant l’histoire de la kinésithérapie et la société française d’histoire de la kinésithérapie.
  • Bientôt une rubrique recensant les catalogues anciens de vos fournisseurs et de vos organismes de formation vous permettant de suivre l'évolution des matériels et des modes et donc des attentes de la professions au cours des années antérieures.

Si vous souhaitez nous  rejoindre  vous êtes les bienvenus , ce dont nous avons le plus besoin ce sont des espèces sonnantes et trébuchantes .Adhérez en payant votre:i   cotisation (40€ pour 2021 ) mais vous pouvez aussi faire un don déductible supérieur:interrogez nous !!

Parlez-en à vos fournisseurs, ce sont les premiers après les confrères qui vivent de la kinésithérapie. Nous aimerions qu’ils soient aussi les premiers contributeurs. Encore quelques efforts avant que vogue le navire du musée de la kinésithérapie.

Le président de l’AMK/Physiomuseum

Alain GARNIER (26/09/2021)

En avant avec la Mairie de TOULOUSE et le Conseil Départemental de l'ordre des kinésithérapeutes de la Haute Garonne.